Le moulin de Quintenas

Meunier tu dors, ton moulin va trop vite…

Cette chanson populaire nous renvoie au rôle essentiel du meunier qui pendant des siècles assura la mouture des céréales pour tous les habitants du village, le pain étant l’aliment de base. Il devait veiller au bon fonctionnement des meules, au risque d’incendie (échauffement de la farine et étincelles dues aux meules).

Les villageois avaient obligation de moudre au moulin du seigneur et pour cela devaient s’acquitter d’une redevance. C’était donc un enjeu économique important pour le possesseur du moulin d’autant qu’ils devaient aussi utiliser le four du seigneur avec une nouvelle redevance.

Mais le moulin était aussi un lieu de rencontres et d’échanges et bien des histoires sont encore racontées par ceux qui ont vu fonctionner le moulin de Tourtel jusqu’au milieu du XXème siècle.

Quintenas avait donc son moulin, dépendant du prieuré de Quintenas. Mais comme beaucoup des moulins de l’Ardèche les bâtiments et aménagements (digue et canal) sont devenus tissage ou moulinage et par la suite centrale hydroélectrique.

Un linteau de porte a été à l’origine de cet historique nous rappelant la première activité sur ce site bien connu depuis la restauration du pont du Moulin-sur-Cance.

» Connaître l’histoire du moulin de Quintenas

Laisser un commentaire