Extrait photo AD Ardèche 1292Marie Misery, née à Quintenas en 1873, est la seule femme ardéchoise à avoir demandé sa carte d’ancienne combattante. Elle lui a été accordée par le Ministère des Pensions en 1933.

Infirmière volontaire de l’Union nationale des alliances et des amitiés françaises Croix-Rouge, sa carrière militaire de 1914 à 1918 fut riche.

Elle a servi, entre autres, sur le paquebot Le Lotus qui transportait les troupes vers les Dardanelles, à l’hôpital de Solesmes dans la Sarthe, à l’hôpital d’évacuation de La Veuve dans la Marne.

Victime du typhus en 1915 en Serbie, elle a été évacuée sur Tchatchak puis faite prisonnière. Libérée, elle est rentrée en France en février 1916 et a poursuivi son activité d’infirmière jusqu’à la fin du conflit.

Après la guerre, elle a rejoint Montjoux où elle a vécu avec son frère Henry, cultivateur, surnommé “Le Bossu” ou “Le Pointu”.

La fin de sa vie fut relativement aisée grâce à sa pension d’Ancienne Combattante. Elle est décédée en 1973, à l’âge de 99 ans et 9 mois.

» Voir la fiche de la famille Misery au repère G

Laisser un commentaire